DRUM AND DANCE

 

 

 

 

 

 

Nouvelle Création « Drum and Dance »

La danse a toujours fait partie de l’histoire des 40 Batteurs. De rencontres en invitations toujours trop fugaces, elle n’a cessé de nourrir l’univers de la compagnie. Alors après dix ans de créations il était temps de concrétiser cet amour réciproque. Une idée ou plutôt une envie a longuement mûri, un spectacle où la danse serait vue et vécue à travers le même prisme que celui qui fonde la compagnie : rassembler, métisser, créer un dialogue à mille voix entres les cultures tout en gardant la richesse intrinsèque de chacune d’entre elles. Avec un aller-retour permanent entre tradition et modernité. C’est ainsi qu’est né « Drum and Dance ».

Un spectacle basé sur une mise en scène qui installera un échange permanent entre danse et musique. Rythmés au son des percussions, des instruments électriques et des chants, danses traditionnelles et mouvements contemporains s’uniront pour donner vie à des tableaux où se côtoieront la beauté et la transe, la grâce et le mystique. On y verra des pas millimétrés venus du fond des âges, des mélodies en feu ou des costumes hors du temps et comme toujours avec 40 Batteurs une large place sera laissée à la magie de l’instant, de l’improvisé, de l’inattendu. Entre HipHop et Katakhs Indien, danse des masques et Baladi, « Drum and Dance » vous proposera un voyage entre l’Orient, l’Afrique, l’Inde et l’Occident.

« Drum and Dance » sera une création autant sonore que visuelle, avec en toile de fond l’idée que dans cette époque schizophrène de mondialisation et de repli sur soi il faut marteler encore et encore que notre richesse la plus précieuse est ce que l’on partage. Car au final rien ne se perd, tout se créé et se transforme. La tradition : Oui ! Les différences : Bien sûr ! Mais quand toutes plongent leurs racines à la même source ne parle t’on pas simplement de culture au final ? Préserver : Oui ! Mais s’enfermer…

Alors « Drum and Dance » un spectacle de danse ? Un spectacle de musique ? L’idée ici c’est que l’un ne va pas sans l’autre : on joue pour danser et on danse avec la musique. Tout est là, nul besoin de le justifier. La pureté d’un son, d’un geste et leur communion se suffit à elle-même.

Il y aura enfin dans cette création un acte fort : la volonté de célébrer et de rendre hommage. Car s’il est acquis que les koras ne sont pas des harpes et les balafons encore moins des pianos, il est temps de rappeler certaines vérités et de chasser de vieilles idées reçues : Non il n’y a pas de « World Musique » pas plus qu’il n’y a « une danse africaine » ou que la danse orientale ne se résume à la danse du ventre… Vaste programme diront certains, une évidence répondront les autres.

« Drums and Dance »proposera de réunir sur un même plateau des artistes de cultures et de générations différentes. Musiciens, danseurs, chanteurs… Tous virtuoses dans leur(s) art(s) mais tous animés par la même soif de découverte et de partage pour au final le plaisir du jeu et de la danse tout simplement.